VENTS DU SUD scrl fs

Société coopérative à responsabilité limitée et à finalité sociale

 

Facebook Twitter Youtube

La hauteur et l'électricité: deux raisons qui ont poussé certains administrateurs et coopérateurs de Vents du Sud à suivre deux formations particulières...

Formation secours en hauteur

Nous étions sept à prendre la route très tôt le 4 mars 2015 pour suivre une formation à Menen (région de Courtrai) auprès de la firme Condor Safety. Cette société est agréée pour former les personnes appelées à travailler en hauteur ou à secourir d'autres personnes dans des circonstances d'urgence ou de danger. Cette formation est suivie par exemple par des pompiers, des élagueurs ou encore des techniciens d'entretien des éoliennes pour ne citer que ces trois métiers.

20150304133057 s

De gauche à droite: Christophe, Thomas, Corentin, Etienne, Gustave, Guirec, Philippe

Quel intérêt pour les propriétaires d'éolienne que nous sommes, de suivre cette formation?
Il y a tout d'abord le fait d'être autorisé à monter au sommet de notre éolienne en respectant les prescriptions légales de sécurité. Ensuite, l'accès au sommet d'une éolienne étant interdit à une personne seule, l'aptitude à pouvoir jouer le rôle de la seconde personne peut s'avérer intéressante voire économique pour la coopérative, par exemple en accompagnement d'un technicien de maintenance ou un inspecteur des services de contrôles extérieurs.

  

  

Ci-dessus un exercice pour sortir de l'éolienne par la trappe de secours à 100 mètres de hauteur !

Par ailleurs, Vents du Sud a aussi acquis trois équipements de protection individuels complets permettant d'être sécurisé pour le travail en hauteur (harnais, casque, mousquetons, longe avec absorbeur d'énergie, lampe frontale, sac de transport, gants). Il s'agit ici d'une obligation légale en tant que propriétaire d'éolienne.

 Trois équipements de protection individuels (EPI)

Les trois équipements de protection individuels ou EPI.

Quelques données techniques

Pour monter ou descendre dans notre éolienne:

  • un escalier extérieur / une échelle de 100 m de hauteur / un ascenseur
  • cinq plateformes intermédiaires
  • Il faut compter 30 minutes pour arriver au sommet en utilisant l'échelle

En cas d'urgence, il y a moyen:

  • de descendre à l'intérieur via un câble qui se déroule à une vitesse de +/- 1 mètre / seconde.
  • de descendre par l'extérieur au moyen de poulies et cordages qui sont stockées dans la nacelle.

Finalement, nous étions encore sept au retour de Menin...

Formation BA4

Qui dit éolienne dit électricité, qui dit électricité dit danger...

La formation "BA4" suivie le 6 mars 2015 par une bonne douzaine de coopérateurs vise à avertir une personne des risques électriques associés à la réalisation de travaux à proximité d'installations électriques de moyenne ou haute tensions.

Selon l'article 47 du RGIE (règlement générale des installations électriques), il y a 5 niveaux de compétence des personnes :

  • BA1 = ordinaires, personnes non qualifiées
  • BA2 = enfants se trouvant dans des locaux qui leur sont destinés
  • BA3 = handicapés, personnes ne disposant pas de toutes leurs capacités mentales et physiques
  • BA4 = averties, personnes qui sont suffisamment informées et surveillées
  • BA5 = qualifiées

Une personne "BA4" ne peut agir seule dans un local électrique, mais peut jouer le rôle d'accompagnant d'une autre personne certifiée "BA5" et qui est, elle, qualifiée pour apprécier l'entièreté des risques qu'implique de travailler sur et à proximité de locaux haute-tension.

L'intérêt pour la coopérative d'avoir des coopérateurs formés "BA4" est similaire à celui exposé ci-dessus pour les travaux et secours en hauteur (accès et acompagnement d'un technicien).

Ceux qui ont suivi cette formation regardent maintenant les cabines haute tension d'un autre oeil. Mais aussi les installations basse tension (220 v) qui peuvent également s'avérer dangereuses.

cociter     conseil national de la coopérateion   rescoop wallonie